Pour cet automne, nous vous proposons un panorama consacré aux formes urbaines et à l’habitat groupé.

La résidence de l’Avant-Garde, à Montignac (24), témoigne de la fantaisie architectural de Bernard Saillol, qui se distingue dans les années 1980 pour ses réalisations d’une grande originalité plastique et formelle. La couleur ocre rappelle la terre de ce secteur du Périgord Noir.

En Gironde, un ensemble de logements d’habitat semi-collectif, nommé « Maisons du Petit Cardinal », réinterprète la forme traditionnelle de l’échoppe bordelaise.

Initiée par Charles Lamarque-Cando, alors député des Landes, la coopérative de construction « Les Castors Landais » permet aux familles de condition modeste d’accéder à la propriété de pavillons individuels à loyer modéré, dès le début des années 1950. Ainsi, dès 1953, émerge à Saint-Pierre-du-Mont, commune limitrophe de la préfecture, tout un îlot de maisons-témoins.

La Résidence du Parc Chabaud, en Lot-et-Garonne, a été le cœur de la requalification d’un quartier d’une zone urbaine sensible à Agen. Pour la ville, ce projet a été l’occasion de remodeler les espaces publics, et d’offrir aux habitants deux équipements de proximité : une épicerie sociale et une micro-crèche.