Avec l’arrivée de l’été, les CAUE de Nouvelle-Aquitaine proposent un panorama d’architecture du XXè et XXIè siècle sur le thème du sports et des loisirs.

Le village de vacances du domaine du lac est l’élément phare du complexe touristique d’Egletons en Corrèze, voulue « ville idéale du Front Populaire » par son Maire d’alors Charles Spinasse.

Inspirée des modèles américains, l’architecture fantaisiste monumentale de la discothèque Macumba à Mérignac en Gironde se pare de formes arrondies et cylindriques, faisant référence aux corps dansants des noctambules qui fréquentent les lieux.

Les anciennes arènes de Pontonx sur l’Adour dans les Landes deviennent un centre culturel. Ce changement de destination s’accompagne d’une rénovation architecturale à la mesure de la portée historique du lieu, un des berceaux de la course landaise.

Situé aux portes d’Agen en Lot-et-Garonne, en bordure de Garonne, le parc de Passeligne s’inscrit dans la démarche territoriale de création du Parc Naturel Urbain Fluvial Agen-Garonne (PNU-FAG).

Attentive à préserver les qualités de l’ouvrage d’Edmond Lay, la réhabilitation du foyer rural de Ger dans les Pyrénées-Atlantiques a su apporter par petites touches le juste nécessaire, ouvrant pour le bâtiment un nouveau cycle de vie d’au moins quarante nouvelles années.

Plus récemment,  l’espace sportif Tartalin à Aiffres dans les Deux-Sèvres répond aux exigences du BBC : ventilation naturelle, protection solaire), capteurs solaires pour l’eau chaude et éclairage par système variable de détection.